jeudi 27 septembre 2012

Le Scorpion de Desberg et Marini

Au programme d’aujourd’hui, une série de bandes-dessinées que j’ai découverte par hasard, cet été, chanceuse que j’étais d’être hébergée chez des grands lecteurs… Cette série, c’est Le Scorpion, de Desberg et Marini.


La série en elle-même est composée de 9 tomes (le 10ème est à paraître en novembre 2012) de 46 planches chacun. Elle est publiée par Dargaud.

T.1 : La marque du diable
T.2 : Le secret du Pape
T.3 : La croix de Pierre
T.4 : Le démon au Vatican
T.5 : La vallée sacrée
T.6 : Le trésor du temple
T.7 : Au nom du père
T.8 : L’ombre de l’ange
T.9 : Le masque de la vérité
T.10 : Au nom du fils

Synopsis :
"Pour les habitants de la basse ville, il est le Scorpion. Les hommes l’évitent, redoutant son épée plus virevoltante que la nuée de moustiques d’une chaude nuit d’été. Les femmes le cherchent, fascinées par la prestance de ce beau brun qui sait les aimer comme personne.
Pour les habitants de la haute ville, il est Armando Catalano, l’homme à la perruque poudrée qui sait dénicher aux fins fonds des catacombes romaines les reliques des saints de l’antiquité et du Moyen âge que princes et évêques s’arrachent à prix d’or.
Pour le cardinal Trebaldi, l’impitoyable maître des moines-guerriers, l’homme qui n’hésite pas à faire empaler dans son confessionnal un prêtre trop bavard, il est le témoin d’une époque maudite qui doit disparaître. Pour cela, Trebaldi demandera à une gitane égyptienne experte en poisons de lui apporter la peau de l’homme qui porte sur l’épaule droite un tatouage en forme de scorpion. Tatouage infamant rappelant à tous que la mère du héros a péri brûlée vive sur le bûcher réservé aux sorcières.
Mais la gitane manquera son coup, déchaînant la colère du Scorpion. Les murs du Vatican en tremblent encore.." 

Mon avis :
Cette série se déroule dans la Rome religieuse et bourgeoise du XVIIIème siècle, en nous faisant suivre l’histoire du Scorpion, un personnage haut en couleur qui porte la marque du diable !

Ainsi, nous découvrons que le pouvoir est au main de neuf familles anciennes qui sont prêtes à tout pour imposer leur domination. A tout ? Tout ! Des coulisses du Vatican, aux bas-fonds de Rome, en passant par les somptueuses demeures des bourgeois de l’époque, le Scorpion met ses talents à disposition afin d’empêcher la plus grande des injustices.

Je ne suis pas très versée dans la religion, mais cette série m’a beaucoup plu. J’en ai dévoré les 8 premiers tomes en deux jours, et si je me suis arrêtée là c’est parce que je n’avais pas la suite ! Le Scorpion, bel Italien machissime, sait malgré son côté volage et prétentieux nous séduire. Ses acolytes ne manquent pas panache non plus, et s’avèrent plus ou moins dignes de confiance au fil des épisodes…

Autre aspect important en BD, le dessin. La diversité des décors est immense dans cette série, pourtant, tout est maîtrisé à la perfection par l’illustrateur. Edifices, mais aussi personnages, tout est soigné et retranscrit de façon à nous transmettre tantôt la chaleur, tantôt la froideur générée par une scène.

Tout ça m’a tellement plu que je n’ai pu m’empêcher d’aller les emprunter à la médiathèque pour les faire découvrir à ma moitié. En espérant pouvoir trouver le tome 9 rapidement, car en parler m’a redonné envie de connaître la suite !
Amateur d’histoires de traitrise, de pouvoir, de cape et d’épée, et aussi de religion, jetez-vous sur ces ouvrages vite lus que, j’espère, vous apprécierez autant que moi !

4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cette série, j'ai hâte de lire le tome 10 !

    RépondreSupprimer
  2. Ah tu as un temps d'avance sur moi ! J'espère que la série ne perd pas en qualité dans les tomes 9 et 10 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas dans le tome 9 en tout cas ;)

      Supprimer
    2. Parfait, c'est pour bientôt :)

      Supprimer